TOPMENU28

Author Archive | Bénédict Baugé

Robert Morel, éditeur (accessoirement, de livres de cuisine)

Difficile d’évoquer les livres de cuisine en majorité publiés au cours d’une petite dizaine d’années, entre les années 1960 et 1970, par Robert Morel, éditeur en Haute-Provence. Ne parler que de “livres-objets” serait terriblement réducteur. Cependant, ces ouvrages sont toujours étonnants par leur forme même, par le soin apporté à leur conception, à la typographie, à leur […]

Ferran Adria à la Documenta 12 (Kassel) : Food for thought, Thought for food

L’idée de ce livre serait née d’une discussion que Ferran Adriá aurait eue avec Richard Hamilton, père du Pop Art anglais, et Vicente Todoli, actuel directeur de la Tate Modern : il s’agissait, au départ, de rendre compte de l’invitation du cuisinier, en 2007, à la douzième édition de l’une des plus importantes manifestations internationales d’art […]

Les mots du goût

Dans le précédent numéro des Cahiers, Caroline Champion faisait remarquer dans sa relecture de Jean de Léry combien il semble impossible de “dire le goût” : on ne peut espérer qu’en approcher en tentant de le cerner. Cette impossibilité est consubstantielle aux perceptions elles-mêmes, ce que nous apprennent tout à la fois la science et la […]

Le casse-tête du goût

Évoquer le goût tourne vite au casse-tête : en effet, de quoi est-il véritablement question ? Le mot, fortement polysémique – c’est le moins que l’on puisse dire ! –, nous entraîne sur des pistes diverses. Dans un prochain numéro des Cahiers de la Gastronomie, il doit être question de ce qui rapproche ou différencie goût (gustatif) et […]

Escoffier, grand méconnu?

La Nouvelle Cuisine a, semble-t-il, définitivement ringardisé ce pauvre Auguste Escoffier. C’est injuste… Il n’était certes pas inutile de se débarrasser de la routine et des mauvaises habitudes que, par paresse, ses suiveurs avaient laissé s’installer (et Curnonsky, déjà, s’y était employé du vivant même de celui-là, vitupérant la cuisine de palace), mais cela a […]

Somesthésie

Ce mot étrange et peu employé par les gastronomes, alors qu’il devrait figurer dans toute bonne Physiologie du goût contemporaine, désigne un ensemble de sensations qui affectent le corps lui-même — si l’on se fie à l’étymologie (du grec sôma, corps, et aisthêsis, sensation) — et ne proviennent donc pas d’organes particuliers. Ni visuelle, ni […]

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes