TOPMENU28

Jean Clausel, cartes postales de mes cuisines

Ce petit ouvrage est un régal à déguster comme un bon plat, un petit bout de pain à la main prêt à en croquer les virgules ou en saucer les mots. Il est publié aux éditions des Cendres (8, rue des Cendriers, 75020 Paris) une petite maison d’édition à qui l’on doit également Le Carnet d’or de Stéphane Mallarmé (voir les Cahiers de la Gastronomie n° 6) et un Traité de la cuisine russe d’Alphonse Petit, premier ouvrage consacré à la cuisine russe et paru en 1889.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, une visite sur le site Internet de l’éditeur s’impose : www.cendres.tk (tk pour Tokelau, minuscule atoll polynésien).

Prix Fémina pour Cherche mère désespérément, Jean Clausel est un écrivain voyageur. De ces voyages, il rapporte ici des recettes, mais également et surtout des histoires. Dans sa recette de Sarde in saor (sardines à l’aigre-doux), il tourne à la spatule “en regardant par la fenêtre entrouverte”. Car, loin de manger le nez plongé dans son assiette, Jean Clausel, ouvre les yeux, les oreilles et son cœur pour partager ses recettes comme on partage son repas.

En plus de ses recettes – toujours associées à un lieu, un moment, un voyage – l’auteur nous offre quelques dessins de belle facture et quelques leçons de savoir-vivre comme ce dicton arabe qui précise qu’il ne faut jamais abuser de l’hospitalité de ses amis : “Chez toi, ton meilleur ami, le premier jour a le parfum des roses ; le second, celui du jasmin ; le troisième, la fleur d’oranger et le quatrième, le poisson pourri”.

Clausel Jean, Cartes postales de mes cuisines, Éditions des Cendres, 2010, 128 p.


Cet article est extrait du Cahier de la gastronomie n° 7, à retrouver sur la boutique Menu Fretin !

 

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes