TOPMENU28

Phaidon éditeur : du bon, du beau, du bien fait

Phaidon est un éditeur à part. Ses ouvrages, sont à la fois pointus, beaux et leur diffusion internationale à des milliers d’exemplaires fait pâlir de jalousie la concurrence.

Phaidon fut fondée à Vienne en 1923 par Bela Horowitz et Ludwig Goldscheider. L’idée de base était simple et pourtant révolutionnaire : faire des livres tout à la fois pertinents, beaux et accessibles au plus grand nombre. La deuxième guerre mondiale fit s’exiler et s’installer à Londres les fondateurs de Phaidon. À leur mort, la maison connut une fortune diverse avant d’être rachetée par Richard Schlagman en 1991.

D’abord consacrés à l’art, les ouvrages aborderont plus tard, l’architecture, la photo, le voyage et enfin la cuisine. La rencontre de Phaidon et de la cuisine a eu lieu un peu par hasard, en Italie. Emilia Terrani – directrice éditoriale chez Phaidon depuis 9 ans – et Richard Schlagman – le directeur – sont en rendez-vous chez Domus, pour discuter d’un livre sur le design. La conversation bifurque sur La Cuillère d’Argent, l’ouvrage de référence de la cuisine italienne que Domus édite également. Emilia, italienne, connaît parfaitement ce livre qui fait partie de son univers culinaire. Richard Schlagman décide donc de l’éditer en anglais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’éditer, cela signifie, au-delà d’une simple traduction, de retravailler entièrement l’ouvrage pour l’adapter au marché anglo-saxon où le lecteur demande davantage d’explications qu’un lecteur français ou italien, déjà plus au fait de la cuisine. C’est un succès.

Après la version anglaise de La Cuillère d’Argent viendront les versions française, espagnole, japonaise, allemande, hollandaise. Car c’est aussi l’une des grandes spécificités de Phaidon : être présent sur les principaux marchés éditoriaux. Là où les autres éditeurs se contentent de leur marché national et coédite avec l’étranger, Phaidon est une maison internationale avec des bureaux à Berlin, Milan, New York, Tokyo, Barcelone, Londres et Paris. Plus d’un million d’exemplaires de la Cuillère d’Argent seront ainsi écoulés en 5 ans dans le monde ; un succès historique pour cet ouvrage hors norme de plus de 1200 pages à seulement 39,95 euros.

Le succès de La Cuillère d’Argent va faire naître une collection d’ouvrages de référence des différentes cuisines traditionnelles et populaires mondiales : 1080 recettes pour la cuisine espagnole, Vefa’s Kitchen pour la cuisine grecque, India Cookbook pour la cuisine indienne et I know how to cook édition internationale du classique Je sais cuisiner de Ginette Mathiot (voir les Cahiers de la Gastronomie n°2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au-delà de ces ouvrages, Phaidon édite également des livres de chef dont le très attendu Noma de René Redzepi à paraître en français en mai prochain. Un livre qui a demandé trois ans pour aboutir et qui fut entrepris avant que le chef du Noma ne soit en tête des classements. Là encore la première édition (avec un tirage à plusieures dizaines de milliers d’exemplaires) est en anglais avant d’être déclinée dans d’autres langues. Il y a également COCO, un passionnant exercice de style où 10 grands chefs présentent 10 jeunes talents. Un projet, OVNI, qu’aucun éditeur français n’aurait osé publier mais qui, au final, est un succès commercial. Chez Phaidon, on traite un live de chef comme un livre de design, avec la même intensité. En recherchant les cuisiniers dont le discours est intéressant et dont le travail peut inspirer les autres cuisiniers.

Le secret du succès de Phaidon réside dans cette faculté unique de proposer des ouvrages de qualités à prix modéré, d’être un éditeur multi-spécialisé, ; un éditeur internationale faisant des livres adaptés à chaque marché national.

Pour Phaidon, un livre est un produit, un produit culturel certes, mais un produit. Un projet pensé dans sa globalité. Conçu pour être à la fois un succès éditorial et commercial. Car l’un n’est pas forcément l’ennemi de l’autre. Du marketing intelligent en quelque sorte.


Cet article est extrait du Cahier de la gastronomie n° 6, à retrouver sur la boutique Menu Fretin !

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes