TOPMENU28

Les news de la gastronomie

L’écume aux lèvres
Mars 2008, qui cuisine qui ? Des hommes d’affaires sans morale qui arment la révolte tamoule ? Des call girls de haut vol qui mènent ces derniers par le bout du nez ? Un chef moléculaire vaguement has been qui fait encore illusion auprès d’une clientèle pleine aux as, en plein repli sur elle-même et ses névroses pathétiques ? Un élégant et discret prodige gastronomique tamoul relégué à la plonge ? Peut-être le précis Martin Suter lui-même, qui les met tous dans son rotovapeur et en sort un roman parfaitement sphérisé. Un traité de globalisation amer qui mélange dans un fumet géopolitique, une louche de cynisme, un trait de polar, une pincée d’immigration, un bol entier de trafic d’armes et une pointe de sexe. En remuant bien, s’en échappe tout de même une mélancolique petite espuma, parfum chappatis à l’essence de cannelle et de caloupilé. A manger en une seule bouchée car elle fait exploser le souvenir d’un monde pur, sans vulgarité, perdu sans doute. Une chose est sûre : ce petit monde post moderne court comme un seul homme se faire hacher menu.
Martin Suter, Le cuisinier, Christian Bourgois éditeur

L’ours fait son miel
Yusuf est un enfant mutique et solitaire. De l’étoffe dont on fait  les souffre-douleurs et les poètes. Peu enclin à la réalité, il tend à la confondre avec le monde de ses rêves. Les deux se mêleront encore davantage lors d’un périple qu’il entreprendra seul dans les forêts de la montagne anatolienne. A la recherche de son père apiculteur lui-même à la poursuite d’abeilles envolées, il entreprend un voyage onirique et initiatique dans l’inconnu, le destin en ligne de mire. Ce troisième opus de la trilogie autobiographique de Kaplanoglu explore la relation mystique que les humains peuvent entretenir avec la nature. L’ours d’or de Berlin n’y a pas résisté…
Miel, de Semih Kaplanoglu, Sortie le 29 septembre 2010

Gare au légume !
Recueil de nouvelles, ce livre égrène des instantanés de la vie indienne. Chaque récit, évocateur d’un met ou d’un ingrédient, se clôt sur une recette. En douze temps et autant d’aliments, ils rappellent l’importance des préparations culinaires propres à chaque occasion de la vie humaine, tout en tissant un portrait des femmes qui les confectionnent. Jalousie, décès, amour, jeûne, séparation… forment l’arrière-plan sociologique d’autant de petits romans sensuels, parfois drôles, d’autres fois critiques, cruels ou mélancoliques, dans lesquels la nourriture se taille toujours la part du lion.
Bulbul Sharma, La colère des aubergines, Picquier poche

Monsieur Croco
Pas facile, la vie de crocodile. Pas évident d’avoir toujours besoin de se mettre quelque chose sous la dent… Du réveil au coucher, c’est même sa seule pensée. Mais comme les temps changent, ce n’est plus ce que c’était : les animaux ne se laissent plus croquer sans rien dire. Certains essaient même de négocier ! Alors, écœuré, Monsieur Crocodile part vers la ville, l’univers des libre services et des supermarchés. Sous l’égide d’un petit guide bien élevé, il va devoir intégrer les us et coutumes de cette nouvelle jungle, pas forcément plus civilisée que celle qu’il vient de quitter. Caustique et incorrect toujours, cruel et trash parfois, ce roman/BD pour petits et grands est également traversé des éclairs de tendresse dont Sfar a le secret. “M’en fous, le premier que je croise, je le bouffe et je rentre.”
Joann Sfar, Monsieur Crocodile a beaucoup faim, Éditions Gallimard


Château l’arnaque
Un milliardaire américain vaniteux, une cave d’anthologie, un cambrioleur plein de surprises et un détective disciple d’Epicure sont les ingrédients du nouveau cru de Peter Mayle. L’occasion de suivre cet amateur de bons vins sur les routes d’une France de rêve, peuplée de flacons d’exception, de jolies femmes et de terrasses fleuries. Si l’enquête n’est pas haletante, la ballade est agréable. L’été presque fini, ce polar rondement mené fait encore résonner les cigales et embaumer la lavande.
Peter Mayle, Château l’arnaque, Éditions Nil


Cet article est extrait du Cahier de la gastronomie n° 4, à retrouver sur la boutique Menu Fretin !

 

 

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes