TOPMENU28

Editorial : Nous, c’est le goût !

Ce troisième numéro des Cahiers de la Gastronomie explore le goût. Les goûts devrait-on dire, tant ils sont nombreux et qualifiants. “Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es.” professait déjà Brillat-Savarin, dont le fantôme apparaîtra plusieurs fois au fil de ces pages. “Nos yeux, nos oreilles, notre odorat, notre goût diffèrent, créent autant de vérités qu’il y a d’hommes sur la terre.” complétait habillement Guy de Maupassant, car, il n’existe pas de vérité sur le goût, comme il n’existe pas d’ailleurs de vérité en cuisine.

Les Cahiers de la Gastronomie ne révéleront donc pas de vérité, ne prononceront pas de sentences sur le bon ou le mauvais goût. Ce que Voltaire résumait par cette formule : “En fait de goût, chacun doit être le maître chez soi”.

Nous allons donc explorer et goûter le goût ; nous interroger sur les évolutions des neurosciences et définir ainsi une nouvelle physiologie du goût ; nous intéresser aux mots qui servent à le décrire et observer d’un œil neuf la photo culinaire ; sans oublier d’écouter ce que nous dit Kant sur le goût.

Nous découvrirons également le fabuleux destin du gargouillou ainsi que l’influence des voyages sur les cuisines de nos grands chefs.
Après quelques lectures essentielles, nous goûterons (pour les plus courageux) la sauce Marmite de nos voisins d’outre-Manche et réviserons nos connaissances sur les vins rosés.

Ce troisième numéro est donc fort riche, et devrait combler votre appétit de découverte et de savoir. Pour conclure, nous ne pouvons renoncer à vous livrer cette dernière citation extraite de la Physiologie du goût de Brillat-Savarin : “On peut tout faire avec des mayonnaises, sauf s’asseoir dessus”.

Bonne lecture et bon appétit !

Laurent Seminel
directeur de la rédaction


Cet article est extrait du Cahier de la gastronomie n° 3, à retrouver sur la boutique Menu Fretin !

CouvCahiersGastro3

 

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes