TOPMENU28

Les news de la gastronomie

Dans les vaps
Aspirer un nuage émanant d’un mystérieux récipient de verre, telle est la proposition de Marc Brétillot et David Edwards respectivement designer culinaire et scientifique. Cela s’appelle le Whaf. Rien d’illicite là-dedans puisque la vapeur en question, issue de recherches scientifiques en pharmacologie, distille des recettes spécialement composées par Thierry Marx. Les trois comparses promettent avec le Whaf une “nouvelle ère culinaire dans laquelle l’émotion joue avec l’arôme.” Quand l’art flirte avec le design pour s’acoquiner avec la science à des fins gastronomiques…
Nuages de saveurs – jusqu’au au 4/01/2010 – Le Laboratoire 4, rue du Bouloi 75001 Paris – www.lelaboratoire.org

© Bruno Cogez

Comme des champignons
Avec l’Automne, les feuilles mortes se ramassent à la pelle, les salons du livre gourmand et de la gastronomie aussi. On connaissait celui de Périgueux. Celui de Roanne a vu le jour en septembre dernier, suivi de près par la deuxième édition du Salon breton du livre gourmet, à Saint Brieuc. Et voici que s’annonce la première mouture de la Paris Cookbook Fair qui prendra place au 104 à Paris 19e, du 12 au 15 février 2010.

Le french cooking
Julie est Julie Powell, auteur de Julie et Julia, fraîchement adapté au cinéma. Julia est Julia Child une parfaite inconnue de ce côté de l’Atlantique, mais star aux Etats-Unis. La première vient d’être honorée du diplôme d’honneur du Cordon-bleu, à la Comédie Française. Le livre de la seconde, The Art of French Cooking, a autant fait pour la culture française outre-atlantique que tous les académiciens réunis. Avec faconde, enthousiasme et quelques mottes de beurre, elle a introduit l’omelette, la sole meunière, le soufflé et les escargots au cœur des cuisines américaines. Une sacrée gageure à laquelle Meryl Streep prête énergiquement tours de main et effets de voix dans le film de Nora Ephron.
Tous les charmes de la cuisine au beurre.
Julie et Julia de Nora Ephron avec Meryl Streep, Amy Adams, Stanley Tucci.

Fin Palais
Le Palais de la Découverte a choisi un angle inhabituel et inattendu pour raconter l’histoire de l’univers, celui de la photo alimentaire. Partant du constat que certains effets culinaires ressemblent étrangement aux phénomènes astronomiques, Geneviève Anhoury a réalisé des sculptures, photos et film autour de la nourriture. Ceux-ci présentent en effet de troublantes similitudes avec les objets célestes et sont commentés avec autant de sérieux que d’humour par l’astrophysicien Sébastien Charnoz. Toujours enthousiastes à repousser les frontières et à mêler leurs disciplines respectives, Pierre Gagnaire et Hervé This sont de la partie et enthousiasment en voix off cette visite g(astronomique) !
Astronome Gastronome, Palais de la découverte Avenue F. D. Roosevelt 75008 Paris
Jusqu’au 10/01/ 2010

Le paradis des mauvais garçons
Qui eut cru que les rappeurs s’épanouiraient devant les fourneaux ? C’est Akhenaton, leader au nom de pharaon du groupe I am, qui le dit. Il avoue passer une bonne partie de son temps libre à regarder des émissions culinaires, et devient à son tour animateur sur Cuisine TV. Loin de la revendication, des grosses voitures et des belles filles, il reçoit en plateau un invité et sa recette de prédilection. Si le jarret au miel et petits légumes de Jamel Debbouze vous intéresse, c’est tous les lundis à 17h00…

La beauté du lait
Au printemps 2010 verra le jour la Milk factory, espace d’exposition et laboratoire de création culinaire de la collective des Produits Laitiers. En guise d’amuse-bouche, s’est tenue en novembre une exposition Le lait, matière à sensation, matière à création…, révélatrice des ambitions et de la démarche du lieu. Présentation de produits d’excellence, expérimentation en laboratoire culinaire et confrontation des disciplines, notamment artistiques, tels sont les ingrédients annoncés. Pour ce premier opus étaient sollicités le photographe Jean-Jacques Pallot avec ses séries de flaques et envolées laitières, les graphistes Ich & Kar pour des compositions typos et la cuisinière Sonia Ezgulian. Premier voyage réussi dans la voie lactée.

Dans tous les (non)sens
On savait Roald Dahl friand de grosses pêches et de chocolat à l’instar de ses célèbres héros James et Charlie. La version bilingue de son livre de “recettes” permet de le retrouver toujours plus irrespectueux et imaginatif. Boue-burgers, tarte aux oiseaux, doigts de pied de moustiques et œufs de poisson frits le plus délicatement possible, crayons caramélisés pour l’école, boules puantes de hannetons, œufs de serpent brouillés, spaghetti aux vers ne sont que quelques exemples de la cuisine vue par l’écrivain gallois. Il n’aimait rien tant qu’écrire des livres pour enfants, mais au bout du compte, tout le monde les dévore.
Les irrésistibles recettes par Roald Dahl, illustrées par Quentin Blake – Folio bilingue

Doux amer
Un fruit peut parfois être la métaphore d’une société et des relations qu’elle engendre. C’est le cas du kaki dans ce recueil de cinq nouvelles de Zoyâ Pirzâd, auteur majeure de la littérature iranienne contemporaine. Elle met en regard des personnages en mal de communication, qui accomplissent leurs tâches avec pesanteur tout en rêvant d’un ailleurs meilleur et qui se croisent comme autant de solitudes intimes inconciliables. Les rapports entre hommes et femmes, le poids des traditions semblent être des obstacles infranchissables. Le constat est âpre, mais le livre est aussi délectable. Comme la chair fraîche des kakis…
Le Goût âpre des kakis, par Zoyâ Pirzâd, Éditions Zulma


Cet article est extrait du Cahier de la gastronomie n° 1, à retrouver sur la boutique Menu Fretin !

couvcahier1

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes